ACCUEIL | NOUS JOINDRE

09 novembre 2018

UPA Montérégie
Des sols en santé dans la Pot au Beurre grâce à des agriculteurs outillés et autonomes






LE 9 NOVEMBRE 2018 – Plus d’une trentaine d’agriculteurs et intervenants du milieu agricole ont appris hier à évaluer eux-mêmes la santé des sols et comprendre l’impact de leurs pratiques grâce à la dernière activité au champ de l’année du Comité de bassin versant de la rivière Pot au Beurre qui se déroulait à la ferme Jessy Pelletier à Saint-Aimé. Cette initiative visait à outiller les agriculteurs afin qu’ils soient davantage autonomes grâce à une trousse fournie gratuitement par le MAPAQ. Rappelons que les performances des cultures dépendent aussi de la structure et de la vie microbienne des sols. 

« La santé des sols est un enjeu bien réel pour les agriculteurs, particulièrement dans la baie Lavallière où le sol est plus sensible à l’érosion. En plus d’augmenter les rendements aux champs et de favoriser la biodiversité, des sols en santé sont profitables pour toute la population puisque la qualité de l’eau s’en trouve également améliorée. Tout le monde y trouve son compte! » a mentionné Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

Les participants ont également visité les terres de Jessy Pelletier où des pratiques de conservation des sols sont implantées depuis plusieurs années, telles que le semis direct, les cultures de couverture (cultures intercalaires et engrais verts) et des céréales d’automne. Pour l’agriculteur-hôte Jessy Pelletier, un sol en santé est gage de succès à long terme : « Je suis convaincu qu'avec les changements climatiques, garder nos sols couverts à l'année est une solution à la pérennité d’une agriculture viable. Il ne faut pas forcer la nature, mais en prendre soin et la préserver. Elle nous le rendra! »

L’activité a été organisée en partenariat avec le MAPAQ Montérégie et soutenue financièrement par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et Environnement et Changement climatique Canada. Les diverses activités au champ organisées par le comité permettent aux agriculteurs d’acquérir de nouvelles connaissances. Liées à des pratiques agroenvironnementales durables, elles permettent de favoriser la cohabitation des usages agricoles et fauniques. 

Source : UPA

Bookmark and Share
 
 

Copyright © 2008-18
LE MONDE AGRICOLE.CA
Propriété de la Société d'Agriculture de Richelieu
Tous droits réservés.