ACCUEIL | NOUS JOINDRE

28 août 2019

AGROENVIRONNEMENT EN MONTÉRÉGIE
320 000 $ pour soutenir les initiatives du secteur agricole afin d’améliorer la qualité de l’eau et la biodiversité!

Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, Patrick Bousez, président de la Table de concertation des préfets de la Montérégie, Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe, Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie, Lynn Bishop, vice-présidente, Finances et opérations, ALUS Canada.





EXPO-CHAMPS | Saint-liboire, LE 27 août 2019 –  La Fédération de l’UPA de la Montérégie est heureuse d’annoncer l’obtention d’aides financières totalisant 320 000 $ dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) pour la réalisation de deux importants projets en agroenvironnement sur le territoire de la Montérégie.

« Les initiatives annoncées aujourd’hui témoignent de la créativité des gens de la région, de leur conscience écologique et de leur désir d’améliorer leurs pratiques en ce sens. Elles permettront entre autres de planter des végétaux, de reboiser certains secteurs, d’aménager des étangs et des milieux humides sur une superficie de 21 hectares. Au final, c’est toute la population qui bénéficiera des efforts consentis par les producteurs agricoles et les autres acteurs du milieu. Nous pouvons en être fiers » a indiqué madame Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe.

La Fédération de l’UPA de la Montérégie tient à remercier le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, ainsi que la Table de concertation des préfets de la Montérégie, de nous accorder par l’entremise du Fonds d’appui au rayonnement des régions son aide financière pour la réalisation de ces deux importants projets.

« Étant des leaders en agroenvironnement depuis plus de 15 ans, les 12 000 agricultrices et agriculteurs que nous représentons sont reconnaissants et surtout déterminés à réduire leur empreinte environnementale afin d’améliorer de façon concrète la qualité de l’eau et la biodiversité de notre milieu de vie », a mentionné monsieur Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

Les projets

· Le milieu agricole en action pour la protection des ressources eau et sol en Montérégie


Ce projet vise la mobilisation des producteurs agricoles pour la réalisation d’aménagements à la ferme qui contribueront à l’amélioration de la qualité de l’eau et de la biodiversité dans les principales rivières en Montérégie, soit les rivières Yamaska, Richelieu, Châteauguay et Baie Missisquoi. Ces aménagements seront rétribués monétairement pour les biens et services environnementaux générés tels que : l’amélioration de la qualité de l’eau, le stockage de carbone, l’augmentation de la biodiversité locale, etc. Ce projet qui s’échelonnera, pour sa part, sur une période de deux ans et est réalisé dans le cadre du programme ALUS Montérégie.

· Protection des bandes riveraines agricoles de la Montérégie

Cette initiative de sensibilisation et de formation vise à promouvoir auprès des entreprises agricoles de la Montérégie l’importance d’intégrer la bande riveraine à la régie des cultures, et ainsi, contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau et de la biodiversité de l’ensemble des cours d’eau. Ce projet s’échelonnera sur une période de 18 mois.

« Cet appui vise à reconnaître et soutenir les efforts du secteur agricole dans la réalisation d’initiatives visant l’amélioration de la qualité de l’eau et de la biodiversité. Les biens et services écologiques générés par l’agriculture durable sont réels et profitables pour l’ensemble de la collectivité. Nous souhaitons donc encourager les entreprises agricoles qui acceptent de céder une partie de leurs terres pour y mettre en place des aménagements durables visant à réduire leur empreinte environnementale, en leur versant une rétribution annuelle.», a précisé monsieur Patrick Bousez, président de la Table de concertation des préfets de la Montérégie.

« Félicitations au programme ALUS Montérégie pour l'obtention de cette généreuse subvention. Un des principes de base sur lequel repose le succès du programme ALUS est l’intégration. Nos 25 partenaires locaux sont encouragés à établir des liens avec des organismes environnementaux, des groupes d’agriculteurs et les programmes de conservation existants, y compris les cadres stratégiques des gouvernements fédéraux et provinciaux. Ensemble, nous continuerons à assurer la durabilité de l’agriculture, de la faune et des espaces naturels au profit de tous » affirme madame Lynn Bishop, vice-présidente, Finances et opérations, ALUS Canada, Une initiative de la famille Weston.

« Les deux projets annoncés aujourd’hui intéresseront un grand nombre de producteurs et auront un maximum d’impacts positifs sur notre environnement. Je félicite l’UPA pour cette initiative qui, nous l’espérons, connaîtra un immense succès », a conclu madame Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains.


Source : JOËLLE JETTÉ, UPA


Arrière : Gilles Salvas, préfet de la MRC de Pierre-De Saurel et maire de Saint-Robert / Daniel Plouffe, préfet adjoint de la MRC Marguerite D’Youville et maire de Calixa-Lavallée / Paul Viau, préfet de la MRC des Jardins-de-Napierville et maire du Canton de Hemmingford / Lynn Bishop, vice-présidente, Finances et opérations, ALUS Canada / Patrick Bousez, président de la table de concertation des préfets de la Montérégie, préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et maire de la municipalité de Rivière-Beaudette / Jean-Marie Laplante, préfet de la MRC d’Acton et maire de Roxton Falls / Réal Ryan, préfet de la MRC du Haut-Richelieu et maire de Noyan. Avant : Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie / Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe et deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale / Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains et mairesse de Saint-Bernard-de-Michaudville.

Bookmark and Share
 
 

Copyright © 2008-18
LE MONDE AGRICOLE.CA
Propriété de la Société d'Agriculture de Richelieu
Tous droits réservés.