ACCUEIL | NOUS JOINDRE

09 mars 2020


Comment contrer la froidure de l’hiver






L’hiver est une saison bien particulière qui apporte avec elle son lot de mystères. Depuis l’arrivée de la saison froide, ne vous êtes-vous jamais demandé où étaient passés ces animaux, que nous pouvions observer durant les jours plus chauds? Ne vous paraît-il pas curieux qu’ils aient disparu depuis un bon moment? Que font-ils? Qu’est-il advenu de ces bêtes? Dans cet article, vous découvrirez ou en apprendrez d’avantage sur les différents moyens qu’ont les animaux québécois pour contrer la froidure de l’hiver.

La migration

Cette tactique pour éviter les grands froids est probablement l’une des plus connu et des plus facilement observable. Un bon exemple à considérer est celui des majestueux vols groupés des bernaches du Canada qui partent pour les pays tropicaux dès que la température chute au Québec. Pour les animaux qui la pratiquent, la migration est une sorte de vacance au soleil, car à l’arrivée du beau temps, ils reviennent au pays.

L’hivernation ou l’hibernation?

L’hivernation et l’hibernation sont deux termes très semblables, mais qui cependant, n’ont absolument pas la même signification. Commençons par démêler tout cela.

En effet, les animaux en hivernation sont toujours actifs bien qu’ils dorment une bonne partie du temps afin d’économiser leur précieuse énergie. Les animaux vont tout simplement se cacher dans un endroit à l’abri du froid pour y passer l’hiver. Toutefois, il est possible que ces bêtes sortent de leur refuge durant leur processus d’hivernation.

L’hibernation, quant à elle, est une période de léthargie caractérisée par un ralentissement du métabolisme, du système respiratoire, de la circulation sanguine ainsi que de la fréquence cardiaque. De plus, la température corporelle des espèces en hibernation chute en variant entre 10°C et 0°C. Ces changements physionomiques permettent aux animaux de conserver leur énergie durant de nombreux mois et ainsi d’assurer leur survie.

Désormais, vous savez pourquoi certains animaux que nous aimons tant observer ne montrent pas le bout du nez en cette saison glaciale. Mais ne vous inquiété pas, ils seront de retour au printemps.

Collaboratrice jeunesse Amélie Beaudin

Cet article est rendu possible grâce à la Fromagerie Le Bédouin


Bookmark and Share
 
 

LE MONDE AGRICOLE.CA
Propriété de la Société d'Agriculture de Richelieu
Tous droits réservés.