ACCUEIL | NOUS JOINDRE

18 mai 2018


Les asperges sont arrivées !






Elles sont longues, vertes, et dodues. Les asperges fraîches sont arrivées depuis le 14 mai dans notre région. Les Sorelois sont chanceux puisqu’ils peuvent se procurer ce délicieux légume santé et goûteux chez trois producteurs dont La Sublime Asperge, la ferme Besner-Pagé et la Ferme Jean-Yves Gamelin.

À la Sublime Asperge, Mathilde St-Jean Lavallée, 24 ans, la fille de Nicole St-Jean et Simon Lavallée a décidé de prendre la relève de l’entreprise familiale qui cultive des asperges depuis 19 ans.

La durée d’un champ est de 20 ans. C’est pourquoi, ses parents ont décidé d’acheter un lopin de terre juste en face de leur ferme. Ils ont l’intention de planter 38 000 plants ou 40 tonnes d’asperges. « Cela va permettre d’assurer la pérennité de notre entreprise », assure Simon.

La passion selon Mathilde

Au Québec, faute de relève, le nombre de fermes diminue d’année en année. Au cours des dernières années, Mathilde a voyagé à travers le monde notamment au Népal, en Inde. Aujourd’hui elle sait une chose. « Mon avenir se trouve ici à la campagne. »

À son contact, on ressent sa passion. « J’ai beaucoup de projets pour la futur », confie-t-elle. Des animaux pourraient s’ajouter et d’autres cultures aussi. Elle n’en dit pas plus. En attendant, depuis les quatre derniers étés, elle effectue une tournée des restaurateurs avec sa mère Nicole.

45 restaurateurs

Cet été, elles livrent des asperges deux fois par semaine,les mardis et vendredis à 45 restaurateurs. Munies de leur camionnette aux couleurs de la Sublime asperge, les deux femmes entreprennent un véritable marathon. Elles partent à 8h le matin et reviennent à 20 h, au soleil couchant.

Imaginez, les cônes orange, les bornes fontaine, les pistes cyclables et toutes les interdictions de stationnement dans la métropole. Une véritable course à obstacles qui est parfois freinée par un policier zélé.

-Ou vous voulez que je me stationne? a déjà demandé Nicole à l’agent qui a finalement laissé partir le duo.

Depuis la mi-mai, les restaurateurs leur envoient des textos. « Ils ont tellement hâte. Nos asperges, c’est un véritable trésor national », confie Nicole en souriant.

Cette année, la saison devrait se terminer vers la fin de juin. Il faut se hâter d’en profiter.


Bookmark and Share
 
 

Copyright © 2008-18
LE MONDE AGRICOLE.CA
Propriété de la Société d'Agriculture de Richelieu
Tous droits réservés.